Clip "White Dress" : Lana Del Rey patine sur les routes américaines


23 mars 2021

L'arrivée du printemps est parallèle au retour de Lana Del Rey. Un an et demi après le formidable "Norman Fucking Rockwell", la popstar revient avec "Chemtrails Over The Country Club", un septième album studio placé sous le signe de la délicatesse et des grands espaces américains. Avec ce nouveau disque, l'interprète de "Doin' Time" a voulu s'éloigner de la pop qui a fait succès pour s'orienter vers des sonorités plus folk ou country. « Ce n'était pas tant que je pensais que les chansons allaient à merveille ensemble avec une production homogène et ensoleillée, mais il y a une vie là-dedans (...) J'ai réécouté "Ride" et "Video Games" et j'ai pensé que ces titres avaient un côté country. Je veux dire, ils ne sont définitivement pas pop. Peut-être que la façon dont "Video Games" a été remasterisé est pop mais il y a un côté Americana pour sûr » raconte-t-elle dans les colonnes du magazine Mojo.



Et comme pour "Norman Fucking Rockwell", Lana Del Rey a accompagné la sortie de l'album "Chemtrails Over The Country Club" par un clip, celui de "White Dress", la chanson qui inaugure le disque. Un titre particulier à bien des égards, notamment pour l'utilisation inédite de la voix de la chanteuse, qui monte dans des aigus inavoués, mais aussi pour son histoire. En effet, "White Dress" permet à l'artiste d'évoquer le moment où elle était serveuse à l'âge de 19 ans, rêvant déjà de fouler les scènes du monde entier tout en écoutant les White Stripes ou Kings of Leon. « Je me suis beaucoup amusée à rêver de ce qui allait arriver ensuite. De plus, j'ai vraiment aimé être au service et je le fais toujours, je fais beaucoup de petites choses pendant mon temps libre qui me ramènent à l'époque où j'étais serveuse » se remémore Lana Del Rey.