"Les lois de l'attraction" : Madame Monsieur et Kyo pris dans un tourbillon


11 mai 2019

Le 12 mai 2018, Madame Monsieur se présentait sur la scène de l'Eurovision face à 200 millions de spectateurs pour raconter l'histoire émouvante se cachant derrière "Mercy", la chanson qui représentait la France au concours. « On vient de vivre 12 mois de folie grâce à vous. On ne pourra jamais assez vous remercier pour tout ce que vous nous donnez. Rendez-vous en 2019 pour continuer la route ensemble » confiait le duo en fin d'année, encore étourdi par cette expérience qui l'a révélé aux yeux du public français. Et lui a permis, grâce au pouvoir de la musique, de rencontrer la véritable petite Mercy sauvée des eaux par une ONG et recueillie dans un foyer pour migrants en Sicile. « C'était une journée comme on en vit peu, débordant de joie, de tendresse et de rires. Finalement on se connaissait déjà très bien. On a chanté joue contre joue, pleuré un peu, raconté dans le désordre, observé pour garder longtemps dans le cœur ces sentiments uniques » racontait avec émotion Emilie.  Pour offrir à Mercy et à sa maman une meilleure vie, Madame Monsieur a même lancé un appel aux dons.

Madame Monsieur s'est attelé à l'écriture de son deuxième album. Une ère nouvelle qui s'ouvre aujourd'hui avec deux singles, deux duos. Si "Comme si j'avais mille ans" bénéficie du renfort du rappeur Kalash Criminel, "Les lois de l'attraction" marque une collaboration inattendue avec... le groupe Kyo ! Sur ce titre musclé par des guitares, la fine équipe se confie avec sincérité sur les doutes qui peuvent surgir quand on exerce un métier sous le feu des projecteurs. « Pris dans les lois de l'attraction, mon anonymat cherche à se refaire un nom / Depuis les branches qui cassent, les cordes qui lâchent, j'irai prendre ma part de la part du lion » scandent Emilie et Benoît Poher sur le refrain, où ils confrontent leurs états d'âme. Une entrée en matière qui possède tous les atouts pour séduire les programmateurs radio.