Scorpions : une réédition de l'album "Crazy World" avec... un bout du Mur de Berlin


27 août 2020

C'est une chanson devenu un symbole historique. Avec son célèbre sifflement introductif, la ballade "Wind of Change" deviendra l'un des plus gros succès de Scorpions. Et pour cause : au-delà de son côté tubesque, la chanson est surtout le témoin d'une époque, celle de la chute du Mur de Berlin. Une chanson par ailleurs inspirée par un concert donné au Music Peace Festival de Moscou en 1989, comme se souvenait le chanteur Klaus Meine dans les colonnes de Libération : « Le monde changeait sous nos yeux. L’ambiance était incroyable. Quand nous avons joué, les soldats ont jeté leurs casquettes en l’air, leurs vestes, ils ne faisaient plus qu’un avec les fans, et il y avait 100 000 fans. Le lendemain aussi. Emballer le stade Lénine et en faire le stade russe de Woodstock, vingt ans après l’original, c’était fou ». Ce titre sera donc le single phare de l'album "Crazy World", sorti en novembre 1990 et écoulé à plus de 7 millions d'exemplaires dans le monde.

Un bout du Mur taillé à la main !


Pour célébrer le 30ème anniversaire de cet album culte, Scorpions prépare donc une réédition de l'album "Crazy World". Prévu pour le 3 octobre, le coffret collector comprendra le tube "Wind of Change" sous cinq versions différentes (dont des versions russes et espagnoles du hit), en version CD et vinyle, des photos, une interview de Klaus Meine ou encore un livre de 84 pages rédigé par Dr. Edgar Klüsener, ancien rédacteur en chef du magazine Metal Hammer et proche de Scorpions. Fait étonnant, chaque coffret collector contiendra un morceau du Mur de Berlin, taillé à la main. Un souvenir étonnant pour se rappeler d'un pan de l'histoire. A noter que le coffret sera limité à 2020 exemplaires. « En ces temps de Covid-19 et avec toutes ces théories du complot, "Wind of Change" est comme un câlin d'un bon ami, d'un temps où l'espoir d'un monde en paix semblait rempli. Le rêve de la paix vit dans cette chanson » conclut Klaus Meine dans le communiqué.

Souvenez-vous du tube "Wind of Change" de Scorpions :